Lillooet est situé dans les montagnes côtières entre Whistler et Kamloops en Colombie Britannique à l'ouest du Canada. Randonnées, pêche sur le Fraser River, promenade à cheval, arbre du pendu, informations pratiques.

Lillooet, le far-west des pionniers Lillooet The Coast Mountains 利洛伊特海岸山脉

Lillooet, le far-west des pionniers

Plan

Lillooet, "Petite Pépite de Colombie Britannique" est le centre régional avec une population d'environ 5000 habitants.
Les premiers résidants étaient des pêcheurs autosuffisants et des chasseurs-cueilleurs qui ont vécu dans l'harmonie avec les saisons.
L'Explorateur Simon Fraser est arrivé ici le 30 juin 1808 par un voyage laborieux le long de la rivière qui porte son nom. A part les quelques visites de trappeurs, il y avait peu d'activité à Lillooet changé jusqu'à l'arrivée des chercheurs d'or en 1858.

Lillooet s'appelait au départ Cayoosh Flat à cause des bons pâturages que les cayuses (poneys indiens) appréciaient ici. Le Gouverneur James Douglas a nommé la ville Lillooet en 1861, mais sa géographie et son orthographe étaient tout les deux un peu vague. Lillooet est une faute d'orthographe du mot indien LEEL-wat, qui réfère aux indiens du Mont Currie et les environs.
Dans les années 1860, Lillooet était la deuxième plus grande colonie au nord de San Francisco et à l'ouest de Chicago.

Au Mile 0 de la Route Cariboo, il y régnait une vie dure et animée avec ses 13 saloons, 25 débits de boissons et une population de 16000 âmes.
Bien que les prospecteurs aient quitté la ville pour d'autres horizons plus prometteurs comme le Klondike, Lillooet a survécu.
Dans les années 1890, les chercheurs d'or de la mine de Golden Cache ont trouvé pour plusieurs millions de dollars or.
Lillooet a prospéré grâce à l'arrivée du chemin de fer en 1912 et à la découverte d'or dans la Bridge River qui a créé un autre boom.

Les types d'arbres et de plantes changent selon l'altitude et l'ensoleillement. Les arbres trouvés en basses altitudes sont le pin Ponderosa et le sapin de Douglas. Avec la hauteur, les arbres changent graduellement jusqu'au pin Lodgepole, l'épicéa Engemann et le sapin Sub-Alpine. Les arbres plantés dans ce secteur sont principalement le pin, l'épicéa, le baume et le sapin Douglas. Dans certains endroits plus humides, vers la côte, le cèdre et la ciguë sont aussi cultivés.

Les tribus St'at'imc

Le territoire traditionnel des St'at'imcs est approximativement de 100 milles carrés, s'étendant de Pavillon au nord jusqu'à Port Douglas au sud. Ils ont vécu ici pendant 9000 ans, avec les Uppers St'at'mics qui restaient plutôt dans le nord de la région incluant le Lac Anderson.
La tribu se composait de plusieurs communautés de famille qui partageaient la même langue, la culture, les ressources et le commerce. Leur économie était basée sur la chasse, la pêche, la cueillette des plantes et les services. Ils étaient semi-nomades, voyageant au printemps, l'été et l'automne, allant là où la nourriture était abondante.

Les St'at'imcs avaient beaucoup de chefs avant la venue des blancs. Les chefs possédaient la connaissance, les compétences et les qualités qui étaient l'assurance de la survie de la tribu. Les décisions étaient prises selon le consensus pour le bien de tous.

On les a connus pour leur générosité, bonté, productivité, spiritualité et aussi pour leur nature pacifique, mais défendant leur territoire et honneur avec bravoure. Ils étaient parfois attaqués par des tribus voisines. La langue et la culture St'at'imc ont survécu face à l'adversité. Les générations présentes et futures continue à les entretenir.

L'arbre du Pendu

Ce vieux Pin Ponderosa a été employé comme gibet de potence par l'administration de justice il y a plus de 100 ans. En ce temps-là, la loi était Sir Matthieu Begbie, mieux connu comme "le Juge qui pend". Deux voleurs ont été pendus en même temps et enterrés sur place. En 1859, le Juge Begbie écrit, "Lillooet est un endroit prospère et joliment placé sur le Fraser River".

L'Etoile Chambres et tables d'hôtes à La Bastide Puylaurent entre Lozère, Ardèche et Cévennes

Ancien hôtel de villégiature avec un magnifique parc au bord de l'Allier, L'Etoile Maison d'hôtes se situe à La Bastide-Puylaurent entre la Lozère, l'Ardèche et les Cévennes dans les montagnes du Sud de la France. Au croisement des GR7, GR70 Chemin Stevenson, GR72, GR700 Voie Régordane (St Gilles), Cévenol, GR470 Sentier des Gorges de l'Allier, Montagne Ardéchoise, Margeride, Gévaudan et des randonnées en étoile à la journée. Idéal pour un séjour de détente.