Venue de Paris par le train jusqu'à la petite gare de La Bastide-Puylaurent (La Bastide Saint Laurent les Bains pour la SNCF), je découvre L'Etoile Maison d'hôtes où je resterai une semaine.

Une semaine au rythme de L'EtoileMy week in the rhythm of L’EtoileEine Woche im Rhythmus von L'Etoile我在塞维纳星星旅馆的逗留

 

Au rythme de L'Etoile Maison d'hôtes

A peine arrivée à  la gare de La Bastide-Puylaurent, Philippe, tenue décontracte noire, vient à  ma rencontre et m'accueille chaleureusement comme il sait le faire. Il a laissé un instant la cuisine qui mijote doucement.

J'embarque et je pars à l'aventure sur le paquebot "L'Etoile" d'un pas chancelant. Déjà des randonneurs qui traversent les Cévennes de Gîte en Gîte en suivant le chemin Stevenson entrent dans la véranda.

Les clients du Gîte de L'Etoile participent à la vaisselleJe prends place dans la chambre n°40 qui possède un petit balconnet et redescends par l'escalier en colimaçon. Ma connaissance de la maison était assez restreinte car l'année dernière je n'étais appelée qu'à fréquenter ma chambre, la grande salle à manger avec ses tables d'hôtes, une fraction de la cuisine (je débarrassais un peu et daignais laver quelques verres) et l'espace vaisselle (je mettais souvent la table). Philippe se rend pleinement disponible pour me faire visiter sa grande maison tout en lâchant de petites blagues.

Pour le premier jour, j'en resterai à la phase d'observation faisant spontanément tel ou tel geste dans la cuisine donnant sur la rivière de l'Allier et j'ai déjà droit aux compliments. Le jour suivant, j'avance d'un pas toujours hésitant dans cette vaste demeure dont j'appréhende l'agencement (la chambre froide m'impressionne, le pétrin, les grands bacs pour la vaisselle). Peu à peu cette maison d'hôtes me happe et la grande salle spacieuse qui a un faux air de la galerie d'art déco de Salamanque (Espagne) doit resplendir de toute sa brillance.

La cuisine va devenir un espace familier très agréable, presque magique lorsque Philippe s'adonne à mitonner des grands plats qui laissent émaner des odeurs qui se mêlent aux sentiments et construisent une harmonie paisible et indestructible pour le reste de la soirée; comment ne pourrais-je pas évoquer ici le fameux livre de Laura Esquivel "Como agua para chocolate". Et puis déguster dans la cuisine donne une autre saveur et une autre valeur aux aliments: le petit croûton de pain maison juste sorti du four, la cuillère du fromage blanc, la bonne soupe maison, la viande aux pommes de terre nouvelles !

Un autre lieu que j'ai tout de suite aimé c'est la petite terrasse côté jardin avec sa table en fer et ses chaises vernies noires. J'aimais y prendre mes petits déjeuners me laissant caresser par le souffle de l'air matinal et envelopper par la frondaison des arbres et de la vigne vierge.

A L'Etoile on peut redécouvrir le vrai, le beau et le bon, l'essentiel quoi, grâce à Philippe qui non seulement cuisine mais aussi navigue entre les tables d'hôtes et les convives. A la fin du repas, il les invite même à oser se lever pour débarrasser car l'espace vaisselle est ouvert à tous. Tout un art et un concept qu'il s'attache à mettre en place et à cultiver chaque jour.

Piano à L'Etoile dans les CévennesIl va même jusqu'à improviser quelques airs au piano ou chante, accompagné de la guitare "Hôtel California" ou "Winslow Arizona" avec le véritable accent américain pendant que les derniers clients se prélassent sur leur chaise en buvant l'infusion de verveine du Puy en Velay. Pour la première fois le piano m'intrigue. J'ai envie d'apprendre et Philippe me donne mes premières leçons. Quelle aventure !

J'ai maintenant trouvé mes quelques repères sur ce paquebot fascinant car cette bâtisse possède une âme et on s'y sent bien.

Aide à la préparation du repas du soirMon séjour sera rythmé par de nombreuses balades en minibus avec Philippe fort intéressantes. Nous irons tantôt prendre le café chez Christine à "Villa Les Roches", une anglaise enthousiaste qui possède également des chambres d'hôtes dans une belle maison de villégiature près de Langogne, ou tantôt chez l'ami Pierre de l'Auberge Régordane à La Garde de Guérin, un village médiéval donnant sur les gorges du Chassezac ou encore chez Christian du Refuge du Moure au Cheylard l'Evêque. Je n'oublierai pas non plus le bon accueil de Bertrand et de sa fille Léa à la fromagerie du Thort sur le GR700 Voie Régordane. Nous irons faire les courses au Puy en Velay avec une petite halte au restaurant marocain (tagine succulent) dans une petite rue piétonnière du centre ville. Il faudra aller deux fois remplir les bombonnes de vin à Langogne et s'approvisionner en fruits en légumes (qu'il fait bon respirer et regarder tout simplement les fruits frais de la réserve et de la chambre froide, cela n'est pas donné à tout le monde tous les jours !).

Deux autres sorties m'ont marquée: baignade dans la rivière de la Borne côté Ardèche et visite de l'Abbaye Notre Dame des Neiges (parcours pittoresque au retour par le chemin de randonnée qui suit en partie les GR7 et GR72) j'y aperçois même la fenêtre et le balcon de ma petite chambre.

Ma petite chambre était sobre et belle, tout en haut. J'aimais aller sur le balcon la nuit avant de m'endormir et j'observais les contours de la nature devenue silencieuse. Je laissais toujours les rideaux ouverts car le matin offrait un autre enchantement. Parfois j'étais réveillée par le carillonnement des cloches (un peu tard) et, de mon lit la nature me souriait, la cheminée fumait déjà, ce qui voulait dire que Philippe était debout depuis longtemps.
Hello ! Et c'est une nouvelle journée qui commence dans la joie et la bonne humeur à L'Etoile.

Grand merci Philippe pour ces bons moments de partage à bord de ton paquebot. J'ai savouré ta gentillesse et ta délicatesse.

Une fois je suis allée aux abords de Saint Laurent Les Bains et il fallait ensuite remonter la côte en faisant une petite halte chez Elisabeth à La Baraque qui fait du tournage d'Art sur Bois. Les objets sont faits en noyer, hêtre, palissandre, érable. Lors de ma deuxième balade, je suis allée moins loin car je comptais passer à l'abbaye Notre Dame des Neiges.

Et puis enfin il y a eu des clients sympas comme les allemands avec leur fille qui dormait près de ma chambre, le conducteur de trains avec sa fille, la maman et ses deux garçons, Sol et son mari. Que de choses vécues en si peu de temps ! Le jour de mon départ il pleut à L'Etoile mais cela ne nous empêche pas d'aller s'asseoir à la terrasse. Adieu belle bâtisse, Adieu le Prince de la rigueur et du savoir faire !

 

 

L'Etoile Maison d'hôtes en Lozère

Ancien hôtel de villégiature avec un magnifique parc au bord de l'Allier, L'Etoile Maison d'hôtes se situe à La Bastide-Puylaurent entre la Lozère, l'Ardèche et les Cévennes dans les montagnes du Sud de la France. Au croisement des GR7, GR70 Chemin Stevenson, GR72, GR700 Voie Régordane (St Gilles), Cévenol, GR470 Sentier des Gorges de l'Allier, Montagne Ardéchoise, Margeride, Gévaudan et des randonnées en étoile à la journée. Idéal pour un séjour de détente.

Copyright © etoile.fr Tous droits réservés